• Chapitre 23

    "Loups de Cleeveland !  Venez-tous, approchez !"

    Roxane ouvrit une oeil, puis l'autre, et finit par redresser la tête. Mickaël était penché sur elle tandis que la voix grave de Raphaël résonnait dans la grotte pour les appeler au rassemblement.

    "Roxie debout. Raphaël veut nous parler", murmura le loup blanc avec douceur.

    Alors qu'elle se levait, encore endormie, le loup blanc partit réveiller les autres. Elle avait à peine fait deux pas qu'un grognement amical la stoppa net :

    "Salut ! Bien dormi ?"

    Elle se retourna et toisa Killye de haut en bas. La vue de la louve la fit revenir quatre lunes en arrières. Depuis, elle n'avait plus parler à celle qu'elle considérait à présent comme son ex-meilleure amie...

     

    ******* Retour dans le passé :  *******

    "Killye je peut te parler ?

    -Oui Roxane un problème ? Pourquoi tu fais cette drôle de tête ?

    -Tu le sais bien ! Tu n'as pas le droit de me faire ça !

    -Mais de quoi tu parles ?

    -Tourner autour de Nicolas ! Tu sais très bien ce qu'il représente pour moi alors laisse le tranquille."

    *Killye la regarda avec défi et s'approcha à quelques centimètres de son museau*

    "Mais tu crois vraiment que vous deux ça aurait marcher ? Tu n'es pas assez stable pour lui. Un coup c'est oui un coup c'est non. Il vaut mieux que ça. Quand il avait besoin de toi tout ce que tu as trouvé à faire c'est d'être avec Mickaël et quand il essaye de te réconforter tu le griffe alors il se lasse, c'est normal. Et tu peux m'épargner moi tes menaces. Tu n'est pas de taille à lutter laisses tomber tu veux ?"

    ******* Retour au présent : ********

     

    "Roxie ? Bien dormi ? insista Killye.

    Roxane reposa les yeux sur la louve noire.

    "Pourquoi n'irais-tu pas plutôt poser ta question à Nicolas ? C'est le grand amour non ?", lui répondit-elle, cinglante.

    Killye eut l'air déçue.

    "Tu sais...il m'as dit que je ne devais pas me faire d'illusion et qu'on était trop différents... Par contre, je me préoccupe de toi c'est tout.

    - Merci, mais je n'ai en aucun cas besoin de toi.", rétorqua Roxane avec véhémence. 

    Sur ces mots, elle pivota et se dirigea d'un pas raide vers la cascade, sous le regard peiné de Killye.

    "Rancunière ?", demanda Olympe avec compassion, alors que Roxane s'asseyait entre Marine et elle.

    "Et pas qu'un peu !", grommela l'intéressée.

    Olympe sourit. Le hurlement de Raphaël interrompit les derniers bavardages et lorsque le silence se fit, il prit la parole :

    "L'annonce que 'ai à vous faire est très courte. Voilà un peu plus de quatre lunes que je soigne Lou et elle est à présent en mesure de marcher. Nous partirons tous demain à l'aube."

    Sans attendre de possibles réactions, il sauta de son rocher et disparut aussi vite qu'il était arrivé.

    Des murmures surexcités retentirent dans l'assistance. Ils avaient attendus ce message depuis tellement de temps. Roxane, elle, était loin de partager l'excitation générale. Au contraire elle avait un mauvais pressentiment...

    **************************************

    Le lendemain tout les loups étaient sur le pied de guerre et ils n'avaient qu'une hâte, sortir. Roxane entendit Cyndy crier :

    "Depuis le temps que j'attends de sortir de cette endroit !"

    Tandis que tout le monde rigolaient, amusés, des bruits de pas retentirent et Olympe se pressa contre Roxane, remplie d'une soudaine appréhension. 

    Dans la pénombre, deux silhouettes débouchèrent du tunnel. Dès qu'ils aperçurent Lou, tous se ruèrent vers elle. Roxane observa la scène, un peu en retrait et vaguement inquiète. Elle avait beau avoir fait tout son possible pour l'oublier, elle n'arrivait pas à se sortir l'étrange message d'Hermine, qui sonnait comme une prophétie...

    Avant de prendre le chemin de la sortie, Raphaël leur donna quelques mises en garde, comme le fait de ne pas se précipiter dehors sous peine de finir aveugle.

    "Le chemin pour retourner à Cleveland ne sera pas une promenade de santé !", les avertis le loup gris-bleu. "Nous devons être très vigilants et ne pas prendre de risques inutiles."

    Voyant que tous hochaient la tête, Raphaël fit demi-tour, Lou sur ses talons. Le loup l'attendit à l'entrée d'une cavité et s'y engouffra avec la louve grise sans se préoccuper si les autres les suivaient ou non. Roxane s'empressa de les rejoindre, suivie de Mickaël et du reste de la meute.

    Le petit groupe, guidé par Raphaël, emprunta tout un réseau de tunnels et traversèrent un nombre incalculable de grotte avant qu'un fin rayon de lumière blanche ne leur parvienne à l'extrémité d'un boyau de pierre.

    Roxane se remémora la mise en garde de leur guide et glissa quelques mots à Mickaël qui fit demi-tour et se fondit dans la masse afin de répéter la consigne donnée par Roxane.

    Une fraction de secondes plus tard, Roxane était dehors. Le soleil l'éblouit instantanément et elle ferma ses paupières en gémissant. Après un instant elle les rouvrit mais elle eu du mal à garder les yeux ouverts et fût de nouveau obligée de les fermer. A force de cligner des yeux, elle finit par constater avec soulagement qu'elle s'habituait de plus en plus à la lumière. 

    Elle regarda autour d'elle et fut surprise de voir que la neige qu'ils avaient rencontré avant de séjourner dans les cavernes avait totalement disparu, et laissait place à présent à une vaste étendue d'herbe verte et jaune.  

    Elle observa ses camarades qui se remettaient progressivement de l'agression des rayons du soleil, dû à leur long séjour dans la quasi-obscurité des grottes. Soudain, son coeur fit un raté quand elle pris conscience que Nicolas était tapis dans l'herbe, les yeux clos et gémissait faiblement. Elle accourut et se coucha contre lui, inquiète :

    "Qu'est ce que tu as ? Tu es blessé ?

    - Roxane c'est toi ?, fit-il en tournant sa tête noir vers elle, mais en gardant les yeux clos. Je ne vois plus rien ! J'ai tellement mal..."

    Alors que l'inquiétude générale grandissait au fur et à mesure que la meute prenait conscience de la gravité de la situation, une horrible réalité s'insinua dans l'esprit de Roxane...

    Et si Hermine avait dit vrai ? Et si Nico était le premier des deux loups perdus à jamais ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :