• Chapitre VIII

    Super . Comment je suis censée faire maintenant ?

    Roxane regardait les deux lynx qui approchaient. Ils étaient sortis de nul part et lui bloquait à présent le passage. Ils grondaient aussi fort que la rivière à côté d'elle. 

    Roxane songea à faire demi-tour. Elle allait rebrousser chemin lorsque les paroles d'Hermine lui revinrent :

    Suis ce fleuve. Ne t'en éloigne JAMAIS. Même en cas d'obstacle, suis-le.

    Perdue dans ses pensées et ne sachant que faire, la louve n'entendit pas les deux lynx se rapprocher. Lorsqu'elle leva la tête, elle vit avec frayeur que le plus gros des deux se trouvait à moins d'un mètre d'elle

    Il se tapit au sol, près à bondir. Roxane comprit avec horreur que le combat était inévitable.

    Le lynx bondit très haut et Roxane roula au sol. Repartant à l'attaque, le félin lui lacéra le flanc mais la louve parvint à sauter sur son dos.

    Malheureusement, avant qu'elle n'ai eu le temps de s'agripper, elle fut projetée en avant, pivota et retomba sur ses quatre pattes, face au lynx. Après un corps à corps, ils se séparèrent.

    Roxane, épuisée, saignait de partout. Elle avait plusieurs plaie béantes. De plus, elle n'avait guère mangée depuis qu'elle longeait le fleuve, voilà bientôt un peu plus d'un mois.

    Elle soupira d'épuisement. Déjà, le deuxième lynx s'approchait en crachant.

    Roxane tenta une bravade. Ses poils se hérissèrent et un grondement sourd s'échappa de sa gorge tandis qu'elle dévoilait des crocs acérés. 

    En vain. Son épuisement la trahissait et les deux lynx l'observaient à présent d'un air narquois.

    Roxane se sentit vexée. Elle fit mine de faire un pas en avant, mais le plus petit des deux lynx lui bondit dessus sans prévenir et lui mordit une patte. Elle gronda et voulu lui plaquer l'arrière-train au sol, mais elle ne fut pas assez rapide. Le félin l'envoya valser contre un rocher. Elle heurta la pierre en poussant un hurlement de douleur. 

    Roxane voulut se relever. En vain. Elle était trop faible. Beaucoup trop faible. Elle gémit.

    Aie ! Mon épaule me fait trop mal ! 

    Le lynx s'approcha et s'arrêta juste au dessus d'elle. Il leva une patte, prêt à donner le coup de grâce, mais un hurlement de fureur le stoppa net/

    Roxane vit un éclair de fourrure blanche fondre sur l'ennemi et l'envoyer voler à plusieurs mètres.

    Le loup blanc, oui, car c'était bien un loup, le premier qu'elle voyait depuis une lune se jeta sur le lynx en grondant de rage. 

    Roxane voulut se lever mais retomba lourdement au sol. Elle dû se résoudre à regarder, le combat inégal et perdu d'avance entre le loup et les deux lynx.

    Mais soudain, sans prévenir, le gros lynx fit demi-tour et s'enfuit dans la forêt. Son camarade hésita, pus, l'oeil mauvais, fit volte face et disparût à son tour.

    Roxane rassembla ses dernières forces et s'assit. Elle garda une patte  en l'air, à quelques centimètres du sol.

    Malgré son combat, le loup blanc était en pleine forme et, en trois bond, il était devant la louve. Lorsqu'il leva la tête, elle le reconnut immédiatement.

    "Mickaël ?!

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique