•  

    Chapitre IX

    Mickaël pencha la tête de côté. Comment cette louve pouvait-elle connaître son nom ?

    Le soleil se couchait derrière les arbres et un rayon illumina une étrange pierre qui pendait au cou de la louve. Au centre, un "R" y était gravé.

    Un "R" ? Mais c'est la même pierre que moi non ?

    Il baissa la tête vers son collier et constata qu'un "M" était gravé en plein milieu.

    "M" comme Mickaël, mais alors ça veut dire que...

    "Roxane ? C'est toi ?"

    La louve blanche aux yeux bleus acquiesça, les traits de son visage déformés par la douleur et la lassitude. Alors qu'il allait faire un pas pour l'épauler, un bruit d'ailes lui fit lever la tête. Il gronda en reconnaissant la mystérieuse chouette.

    "On peut dire que tu t'es faite attendre toi !" gronda-t-il.

    Si Hermine ressentit de la colère envers le loup blanc, elle n'en laissa rien paraître. Elle hulula avec joie :

    "Et de quatre !

    -Qu'est-ce que ça signifie ?, demanda Roxane

    -Tu le sauras le moment venu.", lui répondit la chouette.

    Elle vint se poser près de la louve blanche. Cependant, elle scrutait Mickaël. Mal à l'aise, ce dernier se dandina d'une patte sur l'autre. Hermine s'adressa à lui :

    "Tu vas devoir lui apprendre à chasser, dit-elle en désignant Roxane avec son aile gauche.

    -Je sais chasser merci !, s'insurgea la louve blanche.

    -Ce n'est pas l'impression que tu donne lorsque je te regarde, fit la chouette avec un air amusé.

    -J''ai fait ce que tu m'as dit, c'est tout !, dit Roxane avec véhémence. J'ai suivie le fleuve !

    -Alors tu es plus stupide que je ne le pensais..."

    Roxane gronda et montra les crocs.

    "Je vais te plumer et on verra qui sera la plus stupide des deux !"

    Soudain, Hermine ébouriffa ses plumes de colère et ses yeux jaunes devinrent rouges écarlates.

    Mickaël prit peu. Que deviendrait-il si Roxane venait à se battre avec la chouette ?

    Le loup blanc rassembla tout son courage et s'interposa entre la louve et la chouette qui se défiait du regard.

    "Arrêtez !", hurla-t-il.

    Hermine fut la première à reprendre son calme. Roxane mit plus de temps à faire retomber sa fourrure hérissée. Tandis que Mickaël soupirait de soulagement, le silence s'installa peu à peu. Hermine se dandinait d'une patte sur l'autre, gênée de s'être laissée emporté, et Roxane se léchait l'épaule pour tenter de dissimuler sa colère.

    "Je suis désolée. Je n'aurait pas dû te provoquer."

    Roxane hocha la tête et la tension retomba soudain. Hermine leva la tête vers la lune qui commençait à se lever et Mickaël, se demandant se qu'elle regardait, suivit son regard. Surpris, il ne vit rien, et s'apprêtait à demander à la chouette se qu'il y avait de si passionnant à regarder le ciel, mais il constata avec stupeur qu'Hermine avait disparu.

    Roxane se laissa tomber dans la neige et Mickaël, toujours stupéfait, fit de même. La neige commença à tomber et il frissonna. 

    Quand pourrait-il reprendre sa forme humaine et retourner dans sa famille à Cleeveland ?

     



     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique